UNCP UNCP
L'UNCP est le syndicat professionnel des coureurs cyclistes français.
Créé il y a plus de 60 ans, il a pour vocation la représentation des coureurs et la défense de leurs intérêts collectifs et individuels.
contact@uncp.net . Comité Directeur . UNCP B.P 36 – 38352 LA TOUR DU PIN

Sur la route Respectons nous! Campagne UNCP 2017


Bientôt la 2ème Remise des Trophées UNCP qui aura lieu à Bergerac le 27 novembre 2021 lors de la Soirée de gala.


Julian Alaphilippe sacré Champion du monde pour la 2ème fois en 2021
Photo JCC-UNCP

  • Route Pro Photo Bruno Bade
  • Route d’Occitanie 2020 Photo Bruno Bade
  • Tro Bro Leon 2019 Photo Bruno Bade
  • Paris Camembert 2020 Photo Bruno Bade
  • Championnat d’Europe Photo Bruno Bade
  • Championnats du Monde de Cyclisme sur Route 2020Imola : Phénoménal Julian ALAPHILIPPE (Deceuninck-Quick Step), Champion du Monde 2020 (photo : P.Pichon)
  • Championnats du Monde de Cyclisme sur Route 2020Imola : Un Julian ALAPHILIPPE (Deceuninck-Quick Step) extraordinaire décroche le maillot arc-en-ciel (photo : P.Pichon)
jquery slider by WOWSlider.com v7.6

Le vélo fait son cinéma Gilles Legeard

Lancée en marge des championnats de France de cyclisme le week-end du 29 juin 2015 à Chantonnay, une campagne de spots télévisés vise à sensibiliser les conducteurs de véhicule au partage de la route avec les cyclistes, pros ou pas.

L'Union nationale des cyclistes pro-fessionnels (UNCP) n'avait pas réussi à entrer suffisamment en lumière pour sa sensibilisation à la sécurité des cyclistes avec des leds clignotantes au bras de certains coureurs lors du championnat de France 2014 au Futuroscope. Ce sont désormais des spots destinés à la télévision qui prennent le relais avec une projection en avant-première ce week-end à Chantonnay, dans le nouveau cinéma jouxtant le site d'arrivée du site des championnats de France organisés en Vendée.

Ce nouveau départ, l'acteur et metteur en scène Marc Fayet, qui a reçu le Molière de la meilleure comédie pour « Des gens intelli-gents », la donné lui-même sur place. Si les coureurs comme Araud Démare ou Thomas Voeckler se sont mobilisés, des figures comme Francis Perrin, Yvan Le Bolloc'h, Lorant Deutsch, Isabelle Gelinas de « Fais pas ci, fais pas ça », ou encore Bruno Gouery, le Romaric de la série télévisée Doc Martin, accompagnent cette campagne du vélo pour que les statistiques des 150 décès et des plus de 5000 accidentés annuels diminuent. « Partageons la chaussée » et « Sur la route, ce n'est pas un contre un, mais un plus un » sont les slogans que coureurs et acteurs vont répéter notamment à l'antenne de France Télévisions.

Miraculé

Cet appel au partage de la route, tant par les automobilistes que les cyclistes, ne relève pas de la fiction. Miraculé avec une minerve au cou, le sélectionneur de l'équipe de France Bernard Bourreau a ainsi pris la parole au bord des larmes. « Je suis très ému parce que j'ai toujours eu une angoisse pour les jeunes des équipes de France que j'ai emmenés sur les routes pour des tests tout au long de ma carrière, mais c'est moi qui ai été victime d'un accident lors de ma première sortie de l'année sur la route ». Une voiture a coupé la priorité à un autre véhicule, qu'il n'a pu éviter. Le patron des Bleus a ainsi donné encore plus de valeur à une campagne née de la volonté des cyclistes professionnels début 2014 suite à leurs angoisses remontées à l'UNCP et sa cheville ouvrière jean-Claude Cucherat.

« De plus en plus anxiogène »

En un jour de tournage à Bussy-Saint-Martin (Seine-et-Marne), Marc Fayet a réussi le tour de force de réaliser la campagne de prévention la moins chère connue à ce jour au Ministère de la jeunesse et des Sports (moins de 40 000 euros) pour un résultat réussi, en partant d'accidents simulés... en marche à pied avec des sons propres aux chocs accidentels en voiture. Avec en tête cette réflexion du champion de France 2014 Arnaud Démare « Depuis tout petit, il avait peur de voir son père aller au travail à vélo ». Parmi les cyclistes professionnels présents à la projection, Jérôme Pineau (IAM) a élargi la problématique des pros à n'importe quel pratiquant. « Nous, on s'estime à tort en compétition tous les jours sur la route, mais le plus important, c'est pour les gens qui font du vélo pour le plaisir ou pour aller au travail, souligne-t'il. Le besoin de bien vivre ensemble est le mot d'ordre ».

Le constat est en effet alarmiste pour les cyclistes, victimes croissantes d'incivisme. « C'est de plus en plus anxiogène et on est limite agressé, surtout en ville, témoigne Samuel Dumoulin (Ag2R La Mondiale). Il faut responsabiliser les automobilistes, mais aussi les cyclistes, pour qu'on redonne du civisme et qu'on évite des drames ». Et Pascal Chanteur, président de l'UNCP, image la vulnérabilité des vélocipédistes.« Face à une voiture ou un camion, un cycliste est nu ! » Le respect d'un mètre et demi d'écart par rapport à un cycliste en cas de dépassement n'en prend que plus d'importance.

Paru dans le journal ''L'Alsace'' le 30/06/2015




Le vélo fait son cinéma Gilles Legeard

Lancée en marge des championnats de France de cyclisme le week-end du 29 juin 2015 à Chantonnay, une campagne de spots télévisés vise à sensibiliser les conducteurs de véhicule au partage de la route avec les cyclistes, pros ou pas.

L'Union nationale des cyclistes pro-fessionnels (UNCP) n'avait pas réussi à entrer suffisamment en lumière pour sa sensibilisation à la sécurité des cyclistes avec des leds clignotantes au bras de certains coureurs lors du championnat de France 2014 au Futuroscope. Ce sont désormais des spots destinés à la télévision qui prennent le relais avec une projection en avant-première ce week-end à Chantonnay, dans le nouveau cinéma jouxtant le site d'arrivée du site des championnats de France organisés en Vendée.

Ce nouveau départ, l'acteur et metteur en scène Marc Fayet, qui a reçu le Molière de la meilleure comédie pour « Des gens intelli-gents », la donné lui-même sur place. Si les coureurs comme Araud Démare ou Thomas Voeckler se sont mobilisés, des figures comme Francis Perrin, Yvan Le Bolloc'h, Lorant Deutsch, Isabelle Gelinas de « Fais pas ci, fais pas ça », ou encore Bruno Gouery, le Romaric de la série télévisée Doc Martin, accompagnent cette campagne du vélo pour que les statistiques des 150 décès et des plus de 5000 accidentés annuels diminuent. « Partageons la chaussée » et « Sur la route, ce n'est pas un contre un, mais un plus un » sont les slogans que coureurs et acteurs vont répéter notamment à l'antenne de France Télévisions.

Miraculé

Cet appel au partage de la route, tant par les automobilistes que les cyclistes, ne relève pas de la fiction. Miraculé avec une minerve au cou, le sélectionneur de l'équipe de France Bernard Bourreau a ainsi pris la parole au bord des larmes. « Je suis très ému parce que j'ai toujours eu une angoisse pour les jeunes des équipes de France que j'ai emmenés sur les routes pour des tests tout au long de ma carrière, mais c'est moi qui ai été victime d'un accident lors de ma première sortie de l'année sur la route ». Une voiture a coupé la priorité à un autre véhicule, qu'il n'a pu éviter. Le patron des Bleus a ainsi donné encore plus de valeur à une campagne née de la volonté des cyclistes professionnels début 2014 suite à leurs angoisses remontées à l'UNCP et sa cheville ouvrière jean-Claude Cucherat.

« De plus en plus anxiogène »

En un jour de tournage à Bussy-Saint-Martin (Seine-et-Marne), Marc Fayet a réussi le tour de force de réaliser la campagne de prévention la moins chère connue à ce jour au Ministère de la jeunesse et des Sports (moins de 40 000 euros) pour un résultat réussi, en partant d'accidents simulés... en marche à pied avec des sons propres aux chocs accidentels en voiture. Avec en tête cette réflexion du champion de France 2014 Arnaud Démare « Depuis tout petit, il avait peur de voir son père aller au travail à vélo ». Parmi les cyclistes professionnels présents à la projection, Jérôme Pineau (IAM) a élargi la problématique des pros à n'importe quel pratiquant. « Nous, on s'estime à tort en compétition tous les jours sur la route, mais le plus important, c'est pour les gens qui font du vélo pour le plaisir ou pour aller au travail, souligne-t'il. Le besoin de bien vivre ensemble est le mot d'ordre ».

Le constat est en effet alarmiste pour les cyclistes, victimes croissantes d'incivisme. « C'est de plus en plus anxiogène et on est limite agressé, surtout en ville, témoigne Samuel Dumoulin (Ag2R La Mondiale). Il faut responsabiliser les automobilistes, mais aussi les cyclistes, pour qu'on redonne du civisme et qu'on évite des drames ». Et Pascal Chanteur, président de l'UNCP, image la vulnérabilité des vélocipédistes.« Face à une voiture ou un camion, un cycliste est nu ! » Le respect d'un mètre et demi d'écart par rapport à un cycliste en cas de dépassement n'en prend que plus d'importance.

Paru dans le journal ''L'Alsace'' le 30/06/2015



 


Couleurs UNCP
commandez en ligne sur www.bjorka.fr
le maillot et le cuissard portés par tous les professionnels